Le Rouge et Or défendra son titre canadien | LCF.ca | Site officiel de la Ligue canadienne de football
 
LA PRESSE CANADIENNE
 

Sport interuniversitaire canadien

CALGARY – Le Rouge et Or de l’Université Laval (11-1) a inscrit 38 points sans riposte après le premier quart pour filer vers une victoire convaincante de 41-10 sur les Dinos de Calgary (9-2) lors de la deuxième demi-finale canadienne du football de SIC, la Coupe Mitchell, vendredi soir au stade McMahon.

Le Rouge et Or aura donc l’occasion de défendre son titre national remporté l’an dernier à Québec grâce à un gain de 29-2 contre ces mêmes Dinos, un triomphe qui avait permis aux Lavallois d’égaler le record des Mustangs de Western Ontario avec une sixième conquête de la Coupe Vanier.

Vendredi prochain, le 25 novembre, Laval affrontera les Marauders de McMaster (10-1) au stade B.C. Place de Vancouver (18h HNP, RDS & TSN). McMaster a vaincu Acadia 45-21 plus tôt dans la soirée à la Coupe Uteck disputée à Moncton.

Tirant de l’arrière par 10-3 après le premier quart, le Rouge et Or est rentré au vestiaire à la mi-temps avec une avance de 27-10 et n’a plus été inquiété par la suite. Les unités spéciales ont joué un rôle de premier plan dans la victoire des champions de la RSEQ, eux qui ont inscrit 24 points suite à des échappés de leurs adversaires sur des retours de bottés de dégagement ou d’envoi.

Une semaine après avoir été nommé joueur par excellence de la Coupe Dunsmore suite à une récolte de 197 verges et deux touchés face aux Carabins de Montréal, le porteur de ballon Sébastien Lévesque a reçu le même honneur grâce à 138 verges et un majeur en 22 portées. Le vétéran originaire de Brossard, Qué., est décidément un homme des grandes occasions, lui qui avait été choisi joueur du match de la Coupe Vanier l’an dernier.

« On sentait qu’il y avait quelque chose de spécial avec notre équipe avant la partie, a dit Lévesque. Les Dinos ont commencé fort, mais on a fait preuve de beaucoup de caractère en revenant de l’arrière. On a vraiment une belle équipe. Le rouleau compresseur est parti. »

L’entraîneur-chef Glen Constantin, dont la troupe a ajouté à son record de SIC la semaine dernière en décrochant un neuvième titre de conférence de suite, parlait lui aussi du caractère de sa formation.

« On était un peu nerveux en début de match. Bruno avait de la difficulté à gérer le ballon. Mais on s’est bien repris, on s’est calmé et on a joué du bon football par la suite. On a démontré beaucoup de caractère en surmontant notre mauvais début de rencontre. Dans l’ensemble, on a disputé un excellent match. »

« Nous avons bien entamé la partie, mais nous avons ensuite commis de nombreuses erreurs, ce qui n’est vraiment pas dans nos habitudes, a dit son homologue de Calgary, Blake Nill. Je ne connais pas beaucoup d’équipes qui vont l’emporter en concédant 24 points sur des revirements. »

Le quart-arrière de cinquième campagne Bruno Prud’homme a été efficace dans la victoire, complétant 15 de ses 24 passes pour des gains de 165 verges, deux touchés et une interception.

Julian Feoli-Gudino (réception de 12 verges), Guillaume Rioux (réception de 9 verges), Jérémie Chrétien (échappé recouvré) et Christopher Lavaud (retour d’échappé de 26 verges) ont réussi les autres majeurs des gagnants, alors que Boris Bede y allait de deux placements.

De son côté, la redoutable défensive du Rouge et Or, première au pays cette saison avec une moyenne de 53,7 verges au sol allouées par match et seulement 12 points accordés par partie, a été à la hauteur de sa réputation. 

Confrontée à la deuxième meilleure attaque au sol au Canada (264.5 verges par match), l’unité lavalloise a limité les Dinos à 119 verges par la course, dont seulement huit en trois portées pour Steven Lumbala, qui avait amassé 194 verges le week-end dernier lors de la finale de Canada-Ouest.

Le Rouge et Or a également fait un pied de nez à l’histoire avec cette victoire en demi-finale dans l’ouest du pays. Laval se présentait à la rencontre avec une fiche à vie de 1-4 sur la route au carré d’as de SIC. Les Dinos présentaient quant à eux un dossier de 16-2 lors de matchs éliminatoires disputés à leur domicile. Finalement, les équipes de Canada-Ouest avaient remporté 17 des 19 demi-finales canadiennes disputées sur leur terrain, incluant les 13 dernières depuis 1973.

Calgary avait pourtant bien entamé le duel. Dès la deuxième série offensive de Laval, Tye Noble s’est interposé devant une passe de Prud’homme et a retourné le ballon sur 30 verges jusque dans la zone payante.

Le Rouge et Or n’a rien fait de bon à l’attaque lors de sa série suivante et Boris Bede a été forcé de dégager, mais le retourneur Taylor Nill a échappé le ballon et Seydou Junior Haïdara l’a recouvré à la ligne de 34, ce qui a mis la table pour un placement.

Johnny Mark a redonné une avance de sept points aux champions de Canada-Ouest avec un placement avant la fin du premier quart, mais le reste de l’affrontement devait appartenir à Laval.

Prud’homme a entamé le deuxième engagement avec une superbe passe à Feoli-Gudino dans le coin de la zone des buts pour un touché. Deux minutes plus tard, le vétéran quart a repéré Rioux dans la zone payante puis, après le deuxième placement de la soirée de Bede, Lévesque s’est envolé sur 35 verges pour porter le pointage à 27-10.

Tout comme le premier placement de Bede, le touché de Rioux est survenu quelques instants après un échappé de Calgary, recouvré par le secondeur étoile Frédéric Plesius, qui a terminé la soirée avec 6.5 plaqués, un sommet chez les siens.

Un autre échappé coûteux des locaux sur le tout premier jeu de la deuxième demie a scellé l’issue de la rencontre. Chris Dobko a capté le botté d’envoi de Bede dans sa zone des buts, est sorti jusqu’à sa ligne de deux, mais a ensuite fait quelques pas vers l’arrière et a perdu le contrôle du ballon dans la zone payante. Chrétien a sauté sur le précieux objet pour creuser l’écart à 34-10.

Lavaud a complété le pointage au milieu du quatrième quart lorsqu’il a récupéré le dernier échappé de Calgary et a ramené le ballon sur 26 verges pour le majeur.

Le Rouge et Or a amassé 329 verges d’attaque contre 217 pour Calgary et a dominé 19-10 au chapitre des premiers jeux.

Le pivot des Dinos, Eric Dzwilewski, qui était devenu le premier quart-arrière de l’histoire de SIC à marquer quatre touchés au sol dans un match éliminatoire la semaine dernière, a complété seulement neuf de ses 24 passes pour 98 verges. Il a été le meilleur des siens au sol avec 77 verges en sept courses, mais seulement 39 après le premier quart.

SOMMAIRE

LAV: 3-24-7-7: 41
CGY: 10-0-0-0: 10

Premier quart

CGY-TOU Tye Noble 30 retour d’interception (Johnny Mark transformation) 3:47
LAV-PLA Boris Bede 37 7:03
CGY-PLA Johnny Mark 17 9:49

Deuxième quart

LAV-TOU Julian Feoli-Gudino 12 passe de Bruno Prud’homme (Boris Bede transformation) 3:17
LAV-TOU Guillaume Rioux 9 passe de Bruno Prud’homme (Boris Bede transformation) 5:04
LAV-PLA Boris Bede 25 8:48
LAV-TOU Sébastien Lévesque 35 (Boris Bede transformation) 13:21

Troisième quart

LAV-TOU Jérémie Chrétien 0 échappé recouvré (Boris Bede transformation) 0:09

Quatrième quart

LAV-TOU Christopher Lavaud 26 retour d’échappé (Boris Bede transformation) 8:38

Foule: 1524

Camp d’évaluation 2014
TestMeneurRésultat
Développé couché David Ménard 33 rép.
Sprint 40 verges Adam Thibault 4,454 sec.
Saut vertical Evan Pszczonak 40"
Saut horizontal Andrew Lue 10'05"
Changements de direction Adam Thibault 4,03 sec.
3-cônes Antoine Pruneau 6,78 sec.

Résultats complets >    

Vidéo
 
Les Stampeders de Calgary ont rencontré...
Publiée:
 
 
Le ROUGE et NOIR travaille fort pour...
Publiée:
 
 
Le secondeur de l'Université Western...
Publiée:
 
 
Le demi défensif de l'Université...
Publiée: