Coupes Uteck et Mitchell: Coup d’oeil sur les demi-finales | LCF.ca | Site officiel de la Ligue canadienne de football
 
 
LA PRESSE CANADIENNE
 

Sport interuniversitaire canadien

OTTAWA – La table est mise pour les demi-finales canadiennes de SIC et si les matchs de championnat des conférences disputés au cours du dernier week-end présagent de l’avenir, les amateurs de football devraient être comblés vendredi soir.

Dans le premier affrontement du carré d’as, les Marauders de McMaster (9-1), classés quatrièmes au pays, visitent les Axemen d’Acadia (No. 9 / 8-1) au Stade Moncton dans le cadre de la Coupe Uteck, une confrontation qui marquera la première présentation d’une demi-finale de SIC dans la province du Nouveau-Brunswick.

Plus tard dans la soirée, au Stade McMahon à Calgary, les Dinos (No. 2 / 9-1) accueillent la formation numéro un au Canada, le Rouge et Or de l’Université Laval (10-1), pour la Coupe Mitchell, qui se voudra une reprise de la dernière finale de la Coupe Vanier.

Les deux rencontres seront télédiffusées par RDS et TSN, le botté d’envoi à Moncton étant prévu pour 19h30 heure de l’Atlantique et celui à Calgary à 19h30 heure des Rocheuses.

Les gagnants mériteront leur billet pour la 47e finale de la Coupe Vanier le vendredi 25 novembre au Stade B.C. Place de Vancouver, également en direct à RDS et TSN (18h heure du Pacifique).

Si la Coupe Mitchell promet un duel classique entre deux puissances qui en seront à un troisième rendez-vous éliminatoire en quatre ans, la Coupe Uteck mettra aux prises des adversaires qui ne se sont jamais rencontrés dans le passé.

Laval a mis fin à la saison de Calgary à Québec tant en 2008 qu’en 2010, grâce à des victoires de 59-10 à la Coupe Uteck et de 29-2 à la Coupe Vanier, respectivement. Ce plus récent succès avait permis au Rouge et Or d’égaler le record de tous les temps avec une sixième conquête du titre de SIC à sa 15e année d’existence seulement.

La principale différence cette fois-ci est que les rivaux se retrouveront sur le terrain des Dinos, là où ceux-ci présentent une fiche de 6-0 en 2011 et où ils sont invaincus à leurs 11 dernières sorties depuis septembre 2010.

L’histoire est également du côté des Dinos. Depuis l’instauration des demi-finales nationales en 1967, les équipes de Canada-Ouest ont conservé un dossier cumulatif de 17-2 lors des parties présentées dans leur stade, incluant 13 gains consécutifs devant leurs partisans depuis 1973. Calgary présente une fiche à vie de 16-2 à domicile en séries, incluant trois victoires en autant de demi-finales canadiennes disputées au Stade McMahon.

Pour sa part, le Rouge et Or montre un dossier peu reluisant de 1-4 sur la route lors d’affrontements du carré d’as de SIC, incluant un revers de 29-27 à Saskatoon en 2005 à son unique participation à une demi-finale canadienne dans l’ouest du pays. Vendredi, les Lavallois disputeront également un match à une distance de plus d’un fuseau horaire de leur domicile pour la première fois de leur histoire.

L’édition 2011 du Rouge et Or a poursuivi la tradition d’excellence du programme en défensive, terminant première au Canada au chapitre des points alloués (12.0 ppm) pour une quatrième année consécutive et pour la sixième fois au cours des huit dernières campagnes. Championne de la conférence québécoise à chacune des neuf dernières saisons – un record de SIC -, la formation de Québec a également été la meilleure au pays contre la course cet automne (53.7 vpm).

Les Dinos, de leur côté, sont justement reconnus pour leur jeu au sol dévastateur. Menée par son nouveau porteur de ballon numéro un Steven Lumbala, qui a conservé une moyenne de 8.1 verges par course lors du calendrier régulier, et par le vétéran Matt Walter, un choix au repêchage des Stampeders de Calgary qui est devenu cette saison le neuvième joueur de SIC à atteindre le plateau des 4000 verges en carrière, Calgary a dominé Canada-Ouest et a terminé deuxième au pays avec une moyenne de 264.5 verges au sol par partie.

Le match se voudra d’ailleurs une rencontre au sommet entre deux des meilleurs porteurs de SIC, soit Lumbala et Sébastien Lévesque de Laval, qui a lui-même maintenu une moyenne de 8.0 verges par portée cet automne et qui est devenu le premier porte-couleurs du Rouge et Or à atteindre le chiffre magique de 1000 verges en une saison (1059). Lors de leur finale de conférence respective, Lumbala a récolté 194 verges en 22 courses dans une écrasante victoire de 62-13 aux dépens de UBC, alors que Lévesque amassait 197 verges en 17 tentatives dans un gain de 30-7 sur Montréal, incluant des spectaculaires touchés de 40 et 85 verges.

Du côté de Moncton, la Coupe Uteck mettra en vedette l’équipe considérée par plusieurs comme la plus explosive au pays, de même qu’une formation qui a conservé un profil bas pendant la majorité de la saison.

Les Marauders viennent de remporter deux victoires éclatantes lors des séries ontariennes, soit un gain de 40-13 sur Queen’s en demi-finale et une domination de 41-19 au domicile des Mustangs de Western, classés troisièmes au pays, lors de la 104e édition de la finale de la Coupe Yates. Au cours du calendrier régulier, ils se sont classés premiers au Canada pour les verges totales (530.5) et les verges par la passe (329.9) amassées par rencontre, en plus de prendre le quatrième rang au chapitre du jeu terrestre (200.6 vpm) et le cinquième pour les points marqués (34.6 ppm).

Couronnés en Ontario pour la première fois depuis 2003, les Marauders sont menés à l’attaque par le dynamique duo composé du quart-arrière Kyle Quinlan et du receveur éloigné Michael DiCroce, le joueur par excellence de SUO. Quinlan a terminé premier au pays avec 341.6 verges par la voie des airs par sortie, alors que DiCroce dominait tous les receveurs de SIC avec un total de 904 verges (113.0 vpm). Lors de la Coupe Yates, ils ont uni leurs efforts pour réussir un touché de 102 verges, un record des séries de SUO.

Afin de mériter la deuxième participation de son histoire à la Coupe Vanier et sa première depuis 1967, McMaster devra résoudre l’énigme défensive que constitue Acadia.

Menés par l’ailier défensif Jake Thomas, co-meneur de SIC avec 16 plaqués pour des pertes et troisième avec neuf sacs du quart, les Axemen ont terminé troisièmes au Canada pour les points alloués (13.5 ppm), les verges totales accordées (307.2 vpm) et le jeu contre la passe (209.2), en plus de se classer cinquièmes contre la course (98.0).

Les Axemen et leur quart-arrière Kyle Graves, le joueur le plus utile dans l’Atlantique, sont demeurés dans l’ombre de Saint Mary’s pendant la majorité de la saison et n’ont fait leur apparition au Top 10 de SIC que lors des deux derniers scrutins, chaque fois au neuvième échelon. C’est vraiment lors de l’avant-dernière semaine du calendrier qu’ils se sont fait remarquer, lorsqu’ils ont vaincu les Huskies 41-28 pour s’assurer du premier rang dans les Maritimes. Ils ont confirmé leur domination en finale de la Coupe Loney avec une impressionnante victoire de 39-20 aux dépens de leurs rivaux d’Halifax, qui avaient décroché les quatre dernières bannières de SUA.

Il s’agit d’un remarquable revirement de situation pour une équipe qui n’avait pas connu de saison gagnante au cours des quatre dernières années, incluant des campagnes de 2-6 en 2009 et de 1-7 en 2008.

Peu importe le résultat vendredi soir au Stade Moncton, un des deux belligérants mettra fin à une longue disette au carré d’as de SIC.

La seule victoire de McMaster en demi-finale canadienne remonte à 1967 – un gain de 7-0 sur StFX lors de la toute première Coupe Atlantique – et les Marauders ont depuis encaissé des revers lors de leurs quatre dernières participations, s’inclinant à chaque année de 2000 à 2003.

De son côté, Acadia a perdu à ses cinq dernières présences en demi-finales nationales depuis une victoire de 40-14 sur Queen’s en 1981.

Tableau du repêchage

Choix Équipe Pos Joueur
1 Stampeders via OTT OL Lavertu, Pierre
2 Blue Bombers OL Goossen, Matthias
3 Argonauts via EDM RB Coombs, Anthony
4 ROUGE ET NOIR via MTL DB Pruneau, Antoine
5 Alouettes via OTT via BC OL Foucault, David
6 Eskimos via TOR WR Bailey, Devon
7 Stampeders DL Smith, Quinn
8 Tiger-Cats via SSK via HAM LB Landry, Beau
9 Tiger-Cats via SSK DL Gill, Evan
Vidéo
 
Les Stampeders de Calgary ont rencontré...
Publiée:
 
 
Le ROUGE et NOIR travaille fort pour...
Publiée:
 
 
Le secondeur de l'Université Western...
Publiée:
 
 
Le demi défensif de l'Université...
Publiée: